Nos interventions lors du conseil municipal du 17 novembre 2015

 

0 – PV de la séance du 18/09/15 :

Vous vous étiez engagé à nous communiquer le coût moyen de scolarisation d’un enfant de la commune de Lorgues, et nous vous remercions d’y avoir répondu. Il est de 996.27 euros par an et par élève, coût sensiblement équivalent à celui des communes comparables.

1 – Budget supplémentaire 2015 : commune

Nous prenons note que vous avez souscrit un nouveau contrat auprès d’ENGIE, ce qui permettra de réaliser des économies substantielles dès 2016.

Les crédits inscrits au BP+BS pour les charges de personnel représentent 83% des recettes provenant des impôts et taxes.

Nous constatons que vous tenez compte progressivement de nos remarques réitérées à l’occasion de chaque analyse des documents budgétaires, et que vous avez compris que certaines charges n’étaient pas forcément mécaniques. L’augmentation au BS des dépenses de fonctionnement s’élève à 22 100 Euros, soit une hausse de 0.23% par rapport au BP.

Dans les dépenses d’investissement figure le programme 154 réhabilitation de la vieille ville. La première phase consiste en un diagnostic des réseaux. Nous souhaiterions vivement être associés à la suite des projets de réhabilitation, car c’est un dossier important et de longue haleine.

Pour le reste, nous n’avons pas d’observation particulière à formuler. Compte tenu des événements actuels qui touchent notre pays, il convient d’adopter une attitude plus réservée, de laisser de côté nos différends qui sont bien peu de choses par rapport à ce qui se passe.

5 – Tarifs des services publics municipaux

Comme prévu, le prix du m3 d’assainissement augmente encore de 20 centimes, soit + de 12% d’augmentation. De combien faudra-t-il encore l’augmenter pour arriver à un équilibre ?

9 – Convention de partenariat entre le CNFPT, la CAD et les communes du territoire

Cette convention de partenariat permet l’organisation d’actions de formations répondant à des demandes et des besoins communs, un partage des coûts et un déroulement sur site évitant ainsi des frais de déplacement. De plus, cette démarche devrait permettre de réduire notablement les crédits versés aux organismes de formation autres que le CNFPT qui sont budgétisées à hauteur de 55 500 euros pour 2015 (Article 6184). Néanmoins, cette démarche nécessite pour chaque commune d’établir son plan de formation recensant les demandes de professionnalisation des agents et les besoins des collectivités. Compte tenu que cette convention est conclue pour 2015-2016 et 2017, est-ce qu’un plan de formation pour notre commune a été élaboré, et quels ont été les principales actions qui ont été suivies dans le cadre de la loi sur le droit à la formation (Article 5 de la convention) ?

10 – Adhésion de la commune de Lorgues au Syndicat Intercommunal des Collectivités Territoriales Informatisées Alpes Méditerranéee (SICTIAM)

Le but est d’obtenir de meilleurs tarifs et donc de réaliser des économies.

Pour quels types d’achats avez-vous choisi d’adhérer à cette centrale ? Nous avons bien compris que c’était la CAD qui serait adhérente du syndicat SICTIAM. Comment va se passer la facturation : le fournisseur facturera-t-il directement la Mairie de Lorgues, ou bien la CAD qui refacturera ensuite la Mairie ?

11 – Chantier de débroussaillement : convention entre l’association SENDRA chantiers et la commune de Lorgues

Ce chantier de débroussaillement fait l’objet d’une convention tripartite passée entre l’administration pénitentiaire, le SENDRA et la Mairie. Elle est prévue pour une durée de 8 semaines en 2015. Nous supputons donc que cette action est en cours, voire terminée. Quels sont les secteurs forestiers qui ont fait l’objet de ces débroussaillements ?

12 – Convention entre la commune de Lorgues et la SPA

A titre d’information, combien de chiens et de chats errants en moyenne sont pris en charge par le refuge fourrière de la SPA ? (Le coût annuel est de 10 400 Euros).

13 – Vente d’un terrain n°K 1536, chemin du Train des Pignes Ouest

Qui sont le ou les propriétaires riverains qui souhaitent acquérir cette parcelle ?

14 – Modification du tracé du chemin des Girard, acquisitions et cessions de terrains. Sans revenir sur les 2 délibérations déjà votées par l’ancienne assemblée, une nouvelle fois, nous ne comprenons pas où se trouve l’intérêt général de la population. Qu’est-ce que ce chemin communal qui débouche sur des pistes forestières va permettre d’améliorer dans la desserte de ce quartier ? De plus, pour 2042 Euros encaissés, combien va coûter au contribuable la mise en circulation sécurisée de ce nouveau tracé, sachant que son profil est très accidenté, sinueux, à forte déclivité et inadapté à la circulation normale ? A combien s’élèvera son entretien par la suite ? Est-il prévu de le goudronner pour qu’il soit un minimum praticable ?

On vote contre car il s’agit d’un gaspillage des crédits publics, surtout en cette période où les dotations de l’état ne cessent de diminuer.