Nos interventions lors de conseil municipal de 20 juin 2016

 

0 – PV de la séance du 20/05/2016 

Vous avez fait deux remarques désobligeantes voire diffamatoires, l’une à mon encontre me qualifiant de socialiste contre le social ; plus grave encore Madame Parodi a été accusée de manque de respect, de voter à gauche tout en étant complice du Front National. C’est vous qui manquez régulièrement de respect envers les élus de cette assemblée de par vos propos et votre comportement. Nous sommes ici pour travailler ensemble sur les affaires de la commune comme vous l’a répondu Mme Parodi, propos que vous n’avez pas reportés sur votre PV. Dorénavant, nous tenons à vous informer que nous quitterons la séance si de tels débordements et querelles personnelles venaient à se reproduire, ou que seront abordés des sujets donnants lieux à des polémiques politiciennes stériles qui ne peuvent refléter qu’une image négative de notre assemblée. Nous ne sommes pas élus pour cela.

 

1 – Compte administratif 2015 : Commune

Les dépenses à caractère général appellent peu de commentaires de notre part, si ce n’est de poursuivre l’effort amorcé en 2015. Nous espérons vivement que, comme vous l’annoncez, les dépenses d’énergie seront enfin à la baisse en 2016, car nous avons quand même connu une augmentation de + de 20% en 3 ans.

Pour les dépenses de personnel, il convient également de poursuivre l’effort en agissant sur les leviers qui restent de votre compétence, à savoir les recrutements, et une modulation du régime indemnitaire en fonction des compétences et des évaluations annuelles des fonctionnaires.

Concernant les recettes de fonctionnement, vous ne cessez d’avoir un discours alarmiste sur les baisses des recettes de fonctionnement imputables à une forte diminution des dotations de l’Etat. On constate que dans la globalité, les recettes se maintiennent à un niveau équivalent, notamment grâce à la forte progression des droits de mutation et des produits des impôts directs locaux (qui restent toujours bien au-dessus de la moyenne de la strate puisque de 543.02 euros par habitant sur notre commune contre 451 euros pour la strate. (Page 4)

Concernant les dépenses d’investissement d’un montant de 2 535 000 euros, la collégiale représente 43% des investissements, plus de 20% est affecté à des travaux d’entretien des bâtiments existants et de la voierie, 11% constitue l’achat de matériel administratif, technique, sportif et pédagogique. Cela laisse peu de place à des projets innovants. Ce montant d’investissement est insuffisant, puisqu’il est de 271.43 euros par habitant alors que la moyenne de la strate est de 317 euros.

 

6 – Compte administratif 2015 : service public d’assainissement

Le déficit est moins important qu’en 2015, c’est mieux, mais encore insuffisant pour se satisfaire des résultats du service d’assainissement. D’autant que cette amélioration passe par l’augmentation des tarifs du mètre cube d’eau assainie, et pénalise les usagers Lorguais, malgré tout contribuables, en ces temps difficiles.

 

13 – Appel à candidature de l’Agence Régionale pour l’Environnement (ARPE) pour la mise en œuvre d’une restauration collective durable et d’approvisionnement en circuits courts de proximité

Nous sommes agréablement surpris de ce projet de délibération. C’est un revirement de situation, puisque lors du débat sur le PADD, vous n’avez pas semblé prendre au sérieux notre préoccupation quant au développement agricole en faveur des circuits courts et des productions autres que le viticole.

Il est demandé au conseil municipal d’autoriser la commune à participer à cet appel à candidature. Or, les candidatures étaient à renvoyer à l’Agence Régionale pour l’Environnement avant le 31 mai 2016. Ce dossier a donc déjà été renvoyé !

Nous constatons une nouvelle fois que le conseil municipal est sollicité pour statuer sur une décision déjà prise.

La délibération d’aujourd’hui dépend du type d’accompagnement que vous avez choisi.

La période d’évaluation des dossiers se terminait le 10 juin.

La notification des décisions aux candidats date du 13 juin, La ville de Lorgues a donc été le retenue pour un accompagnement à rédiger un marché de restauration collective durable alors que sa demande concernait plutôt une formation pour mettre en place un projet de restauration collective durable.

La candidature en question doit être motivée, serait-il possible de connaître les éléments indiqués dans la fiche de candidature :

Qui sont les référents politique (élu) et technique (agent territorial) retenus.

Quelle démarche de DD déjà engagée dans la commune ?

Quel pourcentage de surface agricole sur la commune ?

Qui va participer à la réunion de lancement de l’AMI du 30 juin ?